Présentation

  • : Les mots offerts comme destination de voyage
  • Les mots offerts comme destination de voyage
  • : Mon blog principal est sur Hautetfort : http://c-estenecrivantqu-ondevient.hautetfort.com
  • Contact

Par ici...

Mon blog principal est sur Haut et Fort, pour y aller cliquez ici.

Rois.gif

 

 

 

24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 11:12

« Je pense que les ambitieux des démocraties se préoccupent moins que tous les autres des intérêts et des jugements de l' avenir : le moment actuel les occupe seul et les absorbe. (...) ce qui fait qu'ils transportent très souvent dans une fortune extraordinaire des goûts très vulgaires, et qu' ils semblent ne s' être élevés au souverain pouvoir que pour se procurer plus aisément de petits et grossiers plaisirs. » 

Qui écrit? De qui parle-t-il? A quelle époque?

Le texte en entier sur le blog de Loïs de Murphy

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Anti Sarko
commenter cet article
24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 11:04
(La 2 e ronde de poésie nous avait fait créer notre jardin. Si vous avez comprs le principe vous savez que la première strophe et la dernière sont de moi).

 

Dans mon jardin secret j'ai semé cet hiver
Les bulbes du bonheur et les graines de l'espoir
Je les avais trouvé aux recoins de ma vie
Le printemps m'a donné une étrange moisson

Dans mon jardin secret j’ai arrosé ce matin
Les semis du désir et les pousses de passions
Je les avais déniché lors de mes flâneries
L’été m’a promis une gourmande récolte

Dans mon jardin secret a poussé par hasard
Les surprises des rencontres audacieuses
Et un bonheur sans artifices ni fards
L'automne m'a donné de belles promesses

Dans mon jardin secret j'ai cueilli aujourd'hui
Quatre pommes d'amour, trois raisins de colère,
Deux pensées parfumées et une amande amère
L'hiver est revenu, la nostalgie aussi
Dans mon jardin secret j'ai trouvé un lutin
Avec un seau plein d'émotions
Dans lequel on lisait toutes les années fleuries
Et les saisons, comme des perles entortillées


Dans mon jardin secret où j'ai semé ma vie
Ont poussé toutes les fleurs de mon humanité.
(Poème écrit avec cassandrali, Cinderela, Peau et Captainelili)

Je vous invite à participer à la nouvelle ronde de poésie proposée par Les équipières.

 

 

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Jeu d'écriture
commenter cet article
24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 08:59
"Donnez-moi
de comprendre ce que j'étudie,
de bien faire ce que je fais,
de finir ce que je commence,
de réussir ce que j'entreprends."

(extrait d'une prière de André Delapierre)
Repost 0
Published by Enriqueta
commenter cet article
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 15:39
bandeau_6ans.jpg

Il reste 4200 otages à libérer.

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Ethique
commenter cet article
23 février 2008 6 23 /02 /février /2008 09:34

Je sorti mon cahier à couverture rouge de mon grand sac
Je l'avais posé sur le pallier près du parapluie bien plié
Il ne pleuvait pas ce jour là
Je ne l'ouvris pas mon petit cahier rouge
Pour me laisser bercer par le rythme des mots
Et si par la suite je sortis mon stylo
Ce ne fut pas pour y écrire mes rêves et mes envies
Le stylo alla aussi rejoindre
Tous ces objets gisants sur le haut de ces marches
Des lunettes de soleil dans leur étui de soie
Qui ne me servaient pas à dissimuler ma peine
Le grand portefeuille de cuir d'Abyssinie
Contenant des photos et des lettres de toi
Lui aussi il eut droit à un regard distrait
Car ce n'etait pas lui que je cherchais
De même que le portable abandonné
Que je n'allumais pas pour joindre celui que j'avais aimé
Non, tous ces objets ne faisaient que me gêner
Et ce moment n'etait pas vraiment leur jour de gloire
De ce grand sac j'extrayais tous ces objets pêle-mêle
Il me faudra quand même un beau jour le ranger
Euréka! M'écriais-je tel un Archimède
Car ma main venait enfin de se poser
Sur les clefs de mon home que je ne pouvais trouver
Tant il contenait d'objets mon grand sac, ma besace
Dans lequel je fis illico réintégrer
Portable, portefeuille et lunettes
Stylo, parapluie et petit cahier rouge
Déjà une demi-heure que j'étais à ma porte
J'allais enfin pouvoir dans ma demeure rentrer
Quand soudain je constatais que les clefs que je tenais
Etaient celles de mon bureau et pas de mon logis
Je m'asseyais à nouveau sur la plus haute marche
De l'escalier qui menait à mon appartement
Et je sortis de mon sac grand comme une valise
Un à un les objets que j'y avais jetté...

(Ma participation au jeu de Coumarine trouvé sur le blog deLaura)

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème de vie
commenter cet article
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 22:16

" Depuis des mois, il s’étale ; il a (...) paradé et fait la roue… Il a réussi. Il en résulte que les apothéoses ne lui manquent pas. (...) Il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète.
Non, cet homme ne raisonne pas ; il a des besoins, il a des caprices, il faut qu’il les satisfasse. Ce sont des envies de dictateur. (...) Quand on mesure l’homme et qu’on le trouve si petit, et qu’ensuite on mesure le succès et qu’on le trouve si énorme, il est impossible que l’esprit n’éprouve quelque surprise. (...) On ne trouve au fond de l’homme et de son procédé que deux choses : la ruse et l’argent…
(...) Il a pour lui désormais l’argent, l’agio, la banque, la bourse, le comptoir, le coffre-fort et tous les hommes qui passent si facilement d’un bord à l’autre quand il n’y a à enjamber que la honte…(...) une foule de dévouements intrépides assiègent l’Elysée et se groupent autour de l’homme… C’est un peu un brigand et beaucoup un coquin.(...) "

Qui parle ainsi? Et de qui parle-t-il? La clef du mystère sur le blogue d'Ecriveuse.

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Anti Sarko
commenter cet article
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 11:00

Aujourd'hui Les équipières vous proposent une ronde de poésie. C'est la 4e que nous organisons. Dans un premier temps nous avions bâti une maison, voici la mienne :

 

Voici mon poème, j'en ai écrit la première et la dernière strophe, les autres plumes sont Le Refuge, Pénélope, Etoile et Irène.

La maison que je rêve de bâtir pour nous

Blanche, légère comme nuage si doux

Genèse,belle comme journée de printemps

Quand les cœurs se découvrent et ralentit le temps...

Sur la terrasse, à l’ombre, nous déjeunerons

Tandis que ce sera le soleil et l’été

Protégés par les seuls papillons

Vêtus de chaude lumière et d’éternité

Sur la nappe que la brise soulève

Des fruits éclatent de parfums sucrés

Nous avons en communion nos rêves

Croqués à la même fraise partagée

Les derniers rayons d’un soleil sanglant

Accompagneront nos douces soirées automnales

Et illumineront d’un éclat mouvant

Nos débats passionnés et nos bacchanales

Dans le jardin, chiens et chats gambaderont,

Un joli bassin abritera des poissons exotiques,

Les roses et la glycine dégageront un doux parfum,

Délicat, envoûtant et aiguisant notre sensualité…

La maison que je rêve de bâtir pour nous

Aérienne, douce comme mots écrits en partage

Splendide rêve, début de l’hiver

Quand les cœurs se reposent et apprivoisent le temps…

(Nous avions ensuite créé notre jardin et révélé notre rêve, je vous ferai découvrir les liens prochainement)

Je vous invite à participer à cette ronde organisée par Captainelili et Cassandrali.

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Jeu d'écriture
commenter cet article
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 10:24

Un petit jeu court sur la blogosphère en ce moment. Il est arrivé à moi via Vie secrète , Fab et Isalune.

* Mettre le lien de la personne qui vous tague.
* Mettre les règlements sur votre blog
* Mentionner six choses/habitudes/tics non importants sur vous-même.
* Taguer six personne à la fin de votre billet en mettant leurs liens
* Aller avertir directement sur leurs blogs les personnes taguées.

1. Je fais collection de verres à bière (car une bonne bière ne se boit que dans son verre). 

2. J'aime couper les ongles des pieds (je crois que j'ai une vocation de pédicure qui sommeille en moi).

3. J'ai un "petit faible" pour Mickaël Shanks qui joue le rôle de Daniel dans la série "Stargate". 

4. Je ne sais pas me vernir les ongles (ça dépasse sans arrêt, alors je mets du vernis transparent).

5.  Je parle à mes plantes.

6.  Je suis allergique au parfum et aux odeurs fortes (sauf que ça c'est quand même important puisque je me retrouve à l'hôpital si on m'enferme dans une pièce close parfumée). 


Je tague : Khanouff, Hicham, Cristina, Plume, Nina et Cavalier. Et tant pis si l'un d'entre eux a déjà été tagué.

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Vous dire
commenter cet article
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 08:55
"Bienheureux ceux qui sont assez intelligents pour ne pas se prendre au sérieux,
Ils seront appréciés de leur entourage"


(Extrait des Petites béatitudes de J. Folliet.)
Repost 0
Published by Enriqueta
commenter cet article
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 08:27
est le poème d'amour heureux que vous avez préféré (merci à Olivier, Fab, Elisabeth et Hicham pour leur participation).

Dimanche nous jetterons ensemble

Une bouteille à la mer

Sur l’onde passagère

Elle s’en ira gaiement

Hommage au dieu de Temps

Qu’y a-t-il d’écrit

Sur ce bout de papier ?

Sur cette possible lettre

Ecrite de nos larmes ?

Seuls nos cœurs le savent…

D’espoir ils ont scellé

Le bouchon centenaire

De ce vaisseau de verre

Qui affronte vaillamment

Les vagues du hasard

Et les serments de gare

Qu’ont-ils donc demandé

Ces deux épistolaires ?

Leurs vœux aux flots voués

Entament la traversée

Qui pourrait, s’il agrée

Au dieu des amours lasses,

Renouer le silence

Avec l’ange de grâce…

Repost 0