Présentation

  • : Les mots offerts comme destination de voyage
  • Les mots offerts comme destination de voyage
  • : Mon blog principal est sur Hautetfort : http://c-estenecrivantqu-ondevient.hautetfort.com
  • Contact

Par ici...

Mon blog principal est sur Haut et Fort, pour y aller cliquez ici.

Rois.gif

 

 

 

12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 11:24

En hommage à Alain Bashung je vous propose un jeu d'écriture.

Il s'agit d'écrire un texte (poésie ou prose) commençant par :

"Ma petite entreprise
 Ne connaît pas la crise..."

ou incorporant cette phrase.


A moins que vous n'ayez envie de vous inspirer d'une autre chanson de ce chanteur comme Aime Paix.

 11 versions à lire et à relire :

La crise de Reinette... La Joséphine d'AimePaix...

"Ma petite entreprise, ne connait pas la crise " . Ma p'tite entre prise , les deux doigts dans la prise.
M'ont fait froler la crise, crise de larmes ou de fou rire.
Le principal fut d' en rire !"
Patricia11

Le "je ne croirai plus jamais à l'amour" d'Aubert59...La crise d'Abeilles50...
La crise d'Auryne...
La crise de Scooby...
La crise de Lomi Lomi...et la mienne...
La crise de Laura


Les "Volutes de rêve" de Fransua


La crise de Douce Poésie ...




Repost 0
Published by Enriqueta - dans Jeu d'écriture
commenter cet article
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 15:00
Jeu d'écriture...

1. Soit vous illustrez en photo la phrase "Ecoutez d'où ma peine vient"...

2. Soit vous écrivez un poème ou une prose commençant par "Ecoutez d'où ma peine vient"... et vous ajoutez une photo (personnelle de préférence).


35 participations  à lire et à relire :

La peine de Reinette...et celle d'ABC... La peine de Lomi Lomi et la mienne ( le 23)...La peine de Laura... et celle d'Arc en Ciel... La peine d'Ars...et de Lilounette...La peine d'Odeteff...et celle d'Aslé...en trois épisodes (1/3) , (2/3) , (3/3) ...La peine de Catherine et celle d'Arc en Ciel (deuxième version)...La peine de Rayon de soleil et bientôt ma deuxième version...La peine de Jakline... et celle de Plume...La peine de Bigornette... (en deux versions) et celle de Toumi...La peine de Tisseuse...et celle d'Auryne...La peine de Fcplume... et celle de Fab...La peine de MaxLouis...et de Cassandrali...La peine de Scooby...et celle de Douce Poésie...La peine d'Urga...et celle d'Edensland...La peine de Bacotte...(et sa deuxième version)...et celle de Samsara...La peine de Crystal...et celle d'Emmeraude...

Je suis très émue par toutes vos participations qui sont de grande qualité et heureuse que ce jeu me fasse découvrir des blogs que je ne connaissais pas. Merci pour cette participation reccord!

Ce jeu n'est pas fini, la preuve : Crystal et Emmeraude viennent de publier leur participation!

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Jeu d'écriture
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 15:00

Ce texte a été écris par un de mes contacts qui souhaite rester anonyme.

"Vincent appuya sur la touche lecture du répondeur pour écouter son message.
- Vincent, dit une voix féminine...
- C'est Catherine. Je suis désolée, mais je préfère qu'on arrête là. Je te quitte, Vincent,. Je te quitte.
(...) Vincent apprit ainsi qu'il était quitté par une femme qu'il ne connaissait pas et avec qui il n'avait jamais eu de relation. Il n'avait vraiment aucun souvenir de cette dénommée Catherine."

Pourtant, Vincent était tout pour Catherine. C'est lui qui depuis 30 ans hantait son esprit.
Et Vincent ignorait quel chemin si long Catherine avait du parcourir pour enfin lui laisser ce message.

Catherine avait rencontré Vincent à l'âge de 17 ans et en un instant, la foudre s'était abattue sur elle.
Elle était tombée amoureuse profondément, définitivement, douloureusement.
Pour elle, il était le "prince "attendu, son âme soeur, le garçon fait pour elle.
Mais Vincent était un prince rebelle et à l'amour de Catherine, dans sa jeunesse et son insouciance, il n'avait répondu que par de l'indifférence.
Catherine s'était assombrie, était devenue triste pour toute une vie.
Si Vincent n'était pas pour elle, la vie pouvait bien faire d'elle ce qu'elle voulait.
Ainsi, Catherine, 5 ans plus tard, avait épousé n'importe qui, quelle importance...et Catherine n'avait plus vécu qu'en apparence.
Mais la Vie, celle qui coule dans nos veines, ne se laisse pas faire. La Vie veut que les Catherine vivent si elles sont sur terre..

Alors la Vie s'est battue. Elle a bousculé Catherine, l'a fait pleurer, l'a rendue malade.
Catherine a été bien obligée de regarder la Vie en face et de l'écouter.
Catherine s'est mise à écrire, à raconter son histoire, sa douleur, à pleurer des mots. Plus les mots venaient, plus les maux partaient.
Un jour, Catherine s'est réveillée plus légère. Comme chaque matin, elle a pensé à Vincent mais elle le voyait dans la lumière. L'amour qu'elle avait pour lui était devenu beau et doux à porter...Qu'il soit loin d'elle n'avait plus d'importance. Il était en vie. Il était un prince...son prince rebelle. Elle pouvait le quitter, s'éloigner de lui, l'amour demeurait vivant et gai en elle.
L'écrire était bien mais le dire à Vincent serait mieux.
Alors, Catherine a pris cette décision de lui laisser un message sur le répondeur et d'envoyer en même temps par la poste, une lettre explicative de cette drôle de démarche....

Un matin, Vincent a ouvert la lettre et Vincent a été boulversé par l'histoire de cette Catherine dont il n'avait gardé aucun souvenir mais il y avait 30 ans qu'il ne l'avait pas vue.
Catherine lui a laissé son adresse et son téléphone, il fallait qu'il la rencontre...

Aujourd'hui, Catherine et Vincent sont des amis qui poursuivent chacun de leurs côtés une vie bien remplie mais il y a entre eux une très belle et très douce complicité.

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Jeu d'écriture
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 13:00

Nouveau jeu



Imaginez la suite de cette situation :

"Virgile appuya sur la touche lecture du répondeur pour écouter son message.
- Virgile, dit une voix féminine...
- C'est Clara. Je suis désolée, mais je préfère qu'on arrête là. Je te quitte, Virgile,. Je te quitte.
(...) Virgile apprit ainsi qu'il était quitté par une femme qu'il ne connaissait pas et avec qui il n'avait jamais eu de relation. Il n'avait vraiment aucun souvenir de cette dénommée Clara."

(Situation prise du roman  "Peut-être une histoire d'amour" de Martin Page)

Bien sûr, vous pouvez adapter cette version en changeant les rôles : Clara quittée par Virgile ou Clara quittée par Véronique ou Virgile quitté par Clément.

Pas de date limite.

La liste des jeux en cours est dans ma colonne de gauche.

Déjà 12 versions à lire et à relire :

 La rupture de Reinette...et celle de Fabienne...La rupture d'Auryne...et celle de Scooby...La rupture de Laura...et la mienne...La rupture d'ABC...et celle de Gazou...Une participation anonyme...La rupture de Jakline...et celle de Rayon de soleil...La rupture de Violette la Dame mauve...

Ce jeu a mis du temps à démarrer mais maintenant il commence à prendre son envol...Merci à Reinette et à tous les auteurs des premières participations qui ont eut le courage d'ouvrir la voix et qui ont donné envie aux autres de suivre. C'est un sujet difficile, j'ai eu moi même du mal à écrire ma participation, mais il vaut la peine que vous forciez un peu votre plume.



Repost 0
Published by Enriqueta - dans Jeu d'écriture
commenter cet article
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 20:10

Virgile appuya sur la touche lecture du répondeur pour écouter son message.
"Virgile, dit une voix féminine... C'est Clara. Je suis désolée, mais je préfère qu'on arrête là. Je te quitte, Virgile,. Je te quitte".
 Virgile apprit ainsi qu'il était quitté par une femme qu'il ne connaissait pas et avec qui il n'avait jamais eu de relation. Il n'avait vraiment aucun souvenir de cette dénommée Clara et il trouva cette situation très intéressante. Voilà de quoi épicer ma soirée qui s'annonçait très calme, se dit-il, et il se mit à écouter et réécouter en boucle le message de Clara afin d'imaginer à quoi elle pouvait ressembler. Il avait l'imagination fertile et adorait les jeux de l'esprit. La voix chaleureuse et suave de Clara lui fit pressentir une jolie brune au visage ovale, illuminé par des yeux verts. Sa façon de s'exprimer simplement et calmement lui fit inventer une femme de caractère mais modérée et discrète car c'était un message digne, sans scène et sans reproche. Il passa ainsi deux bonnes heures, confortablement installé dans son fauteuil de velours bleu préféré, en compagnie d'une bonne bouteille de Meursault, rêvassant à propos de Clara, écoutant tantôt sa voix, tantôt un CD de chants d'oiseaux. A la fin de cet exercice mental il avait appris énormément de choses à propos de cette Clara qui lui était encore totalement inconnue deux heures plus tôt : ses goûts alimentaires et musicaux, sa couleur préférée, ses rêves, ses vêtements et ses fleurs préférées, elle n'avait plus de secret pour lui. Il alla se coucher
et
rêva de sa liaison passée avec Clara.
Le lendemain, il acheva sa composition en racontant sa rupture à l'un de ses collègues de travail. Robert fut très gentil avec lui et l'invita au restaurant le midi pour lui remonter le moral. Robert cru vraiment à cette histoire et il pu ainsi continuer à jouer avec cette Clara née de son imagination et donner encore plus de corps à cette chimère.
Il s'amusa encore une semaine à jouer à l' amoureux malheureux auprès de ses collègues puis il se lassa de ce jeu et passa à autre chose, laissant ses collègues admiratifs devant sa capacité à se ressaisir, à surmonter un chagrin et devant son courage face à l'adversité.

Douze jours après le premier message, alors qu'il rentrait chez lui, il entendit un nouveau message de Clara qui disait :
"Virgile, je vous appelle car je culpabilise de vous avoir laissé ce message de rupture. Je ne suis pas Clara.
Je m'appelle Lucie. Clara n'existe pas, c'est un personnage inventé par une de vos ex, Sandra. Elle a voulu se venger de vous parceque vous l'aviez fait souffrir. Elle voulait vous faire croire que vous perdiez la mémoire. Elle a dit que vous êtes hypocondriaque et fragile psychologiquement et que c'est le genre d'évennement bizarre qui vous affolera et vous fera devenir fou. Mais, depuis, je n'arrête plus de penser à vous et j'ai peur des conséquences. J'ai honte d'avoir participé à ce canular, j'espère qu'il n'est pas trop tard et que vous allez bien." Ainsi donc, Clara n'existe pas, se dit-il, ou plutôt Clara n'est pas Clara puisqu'elle s'appelle Lucie.
 Cela tombe bien, se dit-il encore en souriant...puisque je ne suis pas Virgile.

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Jeu d'écriture
commenter cet article
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 07:41

Ma participation au jeu d'Edensland




Un papa c'est une absence
Un papa c'est un regret
Un papa c'est un remords
Un papa c'est un cimetierre...

Un papa c'est un pays
Un papa c'est une langue
Un papa c'est un prénom
Un papa c'est des souvenirs...

Cela fait bien longtemps que je n'ai plus de papa...


 

{Mon père est décédé en 1985, j'avais 21 ans. Il était espagnol. Il s'appelait Enrique}


Repost 0
Published by Enriqueta - dans Jeu d'écriture
commenter cet article
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 09:42
Quand c'est fini,  f.i.n.i , ça recommence...

Scooby vient de "ressuciter" mon jeu du Post-it avec sa participation
.

Et Edensland vient aussi de publier une version.
Repost 0
Published by Enriqueta - dans Jeu d'écriture
commenter cet article
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 08:15

Taguée par Odeteff , j'ai écris l'acrostiche du titre de mon blog :

L 'amour déploie ses ailes
E t donne à ma vie un
S ouffle épistolaire.

M ouvement de mon coeur qui s'incline
O rageux et passionné, en
T umultueuse union du
S ilence et des mots.

O bscure clareté du jour qui se lèv
F ragile et prometteur
F leuri et espiègle.
E crire, c'est le vent qui m'emporte
R êveuse et solitaire, en des
T emps harmonieux et
S ecrets.

C omme une pensée sur une feuille qui
O se se poser enfin
M agicienne, inspirée et fugace, pour
M ettre fin aux ténèbres
E t à mes illusions nocturnes...

D ésir en attente d'un songe
E nluminé et charmant
S ensuel et intime.
T ourbillon de sentiments quand l'
I magination du verbe acrobate
N ée d'un idéal
A ttise mes envies.
T orrrent tempétueux
I ntransigeant et vital
O nirique et calligraphié.
N ostalgie de couleurs...

D e drôles de rendez-vous
E t des jeux d'écriture...

V ie d'un bleu intense
O nde bienvaillante
Y ole transportant nos âmes, telle l'
A lliance des plumes et des pinceaux.
G enèse virtuelle de l'
E sprit du voyage.

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Jeu d'écriture
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 17:00

Après la lettre du passé, la lettre du futur...

Le jeu Mystério, chez les équipières,
c'est fini.

Sur les 19 inscrits 18 ont rempli leur mission : ABC, Pandora, Laura (la seule participation sous forme de poésie), Arc-en-ciel, Abeilles, Auryne, Jakline, LN, Polly, Aslé, Océane, Douce Poésie, Aile, Pénélope, Le Zeph, Cassandrali, Bénédicte et moi.
Vos trouvez la liste complète avec les liens sur le blog des équipières.
Bien que personne ne se soit consulté, il y a deux tendances à vos participations (outre l'imagination et le talent) : l'avenir fait froid dans le dos et ce qui nous sauve c'est l'amour.
Et la morale de ce jeu semble être : peu importe ce que dit la lettre du futur, l'important c'est ce que vous en faites dans le présent.

Il n'y a pas que le jeu qui soit fini...le blog des équipières ferme définitivement ses portes. Cassandrali et Cinderela manquent de temps, Captainelili commence le dur chemin d'une vie d'écrivain (Nellie Zordan est une vraie écrivaine très talentueuse) et moi, j'oriente ma trop grande énergie vers ma communauté. Je ne sais pas ce que deviendra la communauté la Gazette des blogs, soit Cindy la reprend sous son nom, soit elle ferme aussi. C'était une belle aventure.


Repost 0
Published by Enriqueta - dans Jeu d'écriture
commenter cet article
4 mars 2009 3 04 /03 /mars /2009 18:23
Eglantine vous attend pour un nouveau jeu sur photo.
Repost 0
Published by Enriqueta - dans Jeu d'écriture
commenter cet article