Présentation

  • : Les mots offerts comme destination de voyage
  • Les mots offerts comme destination de voyage
  • : Mon blog principal est sur Hautetfort : http://c-estenecrivantqu-ondevient.hautetfort.com
  • Contact

Par ici...

Mon blog principal est sur Haut et Fort, pour y aller cliquez ici.

Rois.gif

 

 

 

11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 06:50
(Ce n'est qu'une participation à un jeu, n'ayez aucune inquiétude)

Incapable d'aimer
Je ne sais espérer
Qui suis-je?
Je porte tant de masques
Ce que j'écris ici
N'est qu'éphémère fierté
Une poudre pour vos yeux
Et désir de vous plaîre
C'est que je ne sais pas
Séduire sans artifices
Les mots sont mes couleurs
Je me farde lourdement
J'ai cru parfois toucher
Votre âme de ma main
Ce n'était que mon rêve
Mes larmes, mon univers
Mon chagrin est sans fin
Sans raison, sans repos
Mon coeur est fatigué
De ces désirs ardents
Mes mots sont maladroits
Et ma quête illusoire
Je ne sais espérer
Je ne peux plus aimer 
Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème d'amour triste
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 07:28

Princesse aux mots dormants je me suis réveillée

Sans un prince charmant sans baiser à la clef

Princesse aux maux latents je me suis évadée

De ce tendre jardin où j'étais enfermée

Prisonnière volontaire d'une histoire d'amitié

Pendant ces quatre siècles où je t'avais rêvé

Evadée solitaire je me suis retrouvée

Au delà des barrières de tes bras repliés

La porte était ouverte je me suis envolée

Vers la forêt d'espoir que je me suis créé

Avec pour seul bagage le parfum des pivoines

Et des roses trémières qui bordaient ton allée...

 

(Mai 2007)

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème d'amour triste
commenter cet article
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 06:12
Oublié le vélo
De nos journées d'été
Et mon coeur délaissé
Garde de toi l'écho

L'automne a ignoré
Mes rêves rococo
Et tu t'en es allé
Vers ton Eldorado

Avenir abandonné
Un sombre vertigo
De moi s'est emparé
Après mon Waterloo

(Ma participation au jeu de Douce Poésie)

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème d'amour triste
commenter cet article
23 septembre 2009 3 23 /09 /septembre /2009 03:47
Le soleil donne
Aux fières Amazones
Une peau de lionne
De guerrière qui rançonne
Les coeurs des jeunes faunes

Leurs regards de madone
A  jamais emprisonnent
Leurs âmes qu'elles abandonnent
Dés qu'arrive  l'automne
Et le temps de l'aumône

Les vents qui tourbillonnent
Tous leurs regrets chantonnent
Ils pleurent ces friponnes
Qui toujours papillonnent
De rose en anémone

La vengeance de Latone
Tourmente ces demi-hommes
Que les ombres détrônent
Tuant ce qui passionne
Dans leurs coeurs en couronnes

Phébus sur son trône
Cette hallali ordonne
Puis leurs larmes blasonne
Comme un roi qui braconne
Froid comme une Gorgone

(Latone est la mère de Phébus, Apollon, dieu du soleil dans la mythologie grecque)

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème d'amour triste
commenter cet article
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 15:10

Les fleurs du parc Ste Brigitte
Me rappellent que naguère
Nous effeuillions la marguerite
Toi et moi sur ce banc de pierre,
Les feuilles et les pétales mortes
Dans une douce lumière, virevoltent
Nos espoirs brisés et tous nos tourments
Se noient dans un soleil rougeoyant.
Le cèdre du Liban se souvient de nos rêves
De nos petites guerres et de toutes nos trêves,
Nous aimions tous les deux les roses trémières
Pour leur douce majesté et pour leurs tiges altières,
Tu n'as pas su me dire, je n'ai su t'écouter
Je voulais oublier, j'étais lasse d'espérer
Et j'ai lâché ta main au détour d'un chemin
Afin de m'envoler lestée de mes chagrins.


(Ma participation à un jeu d'Abeilles 50)

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème d'amour triste
commenter cet article
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 07:49


Fermer les yeux et croire
Que tu es là encore
Derrière moi, silencieuse
Comme une enfant heureuse

Le temps s'est arrêté
Tu ne m'as pas quitté
Ce n'est pas un oiseau
Qui chante le crépuscule
C'est ta voix que j'entends
Fredonner le printemps

Fermer les yeux et croire
Que tu es là encore
Derrière moi, silencieuse
Comme une enfant heureuse

Le temps s'est arrêté
Tu ne m'as pas quitté
Et ce n'est pas la brise
Qui souffle dans mon cou
C'est toi, tes murmures qui frisent
Et tes baisers si doux.

Fermer les yeux et croire
Que tu es là encore
Derrière moi, silencieuse
Comme une enfant heureuse

Je vais me retourner
Je vais prendre ta main
Je ne vais plus pleurer
Tu seras là demain...

(Ma participation au jeu d'Eglantine)


Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème d'amour triste
commenter cet article
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 08:48
Ce matin là, le brouillard était dense
Le jour était obscur et nos échos sans fond
Dans ce désert tes mots manquaient à mon chagrin
Et mes tristes silences emprisonnaient ton âme

Ce matin là, le vent nous avait oublié
Nos émotions étaient arrimées à nos mains
Et nos coeurs repliés en coquilles vides et blêmes
Dans la lourdeur d'un ciel chargé de nos envies

Ce matin là, l'amour dormait encore
Abandonnée par nos destins humains.

Ecorchés par toutes nos promesses non tenues
Nous avions mal de l'absence de nos sens

Ce matin là, nous cherchions le chemin des serments
Epémères comme l'espoir d'une éternité
Nous attendions que le temps nous emporte
En volutes bleutées vers la voûte étoilée.


Ma participation au jeu de Bigornette. Les expressions en italique viennent du blog de Mandoue.


Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème d'amour triste
commenter cet article
28 septembre 2008 7 28 /09 /septembre /2008 13:25
Et je rêve
Entre le ciel et l'eau
D'un coeur délaissé
Un solitaire ilôt
Fantasque, fidèle et véridique
Enflammé, envoûtant et unique

Et je rêve
Entre ombre et lumière
D'une âme fière
Un havre abandonné
Fébrile, houleux et atlantique
Etale, serein et pacifique

Et je rêve
Entre rivage et flots
D'une peau salée
A l'odeur des baisers
Sensuelle, charnelle et érotique
Sensible, charmante et symphonique

Et je rêve
Entre douleur et joie
d'une voix sucrée
Berçant mon désarroi
Sauvage, animale et trajique
Humaine, délicate et comique

Et je rêve
Entre doute et foi
D'une île amante
Et cette île c'est toi
Fantasque, fidèle et véridique
Enflammé, envoûtant et unique

*Ma participation au jeu de Papier Libre.

*J'ai utilisé comme figure de style l'anaphore, cliquez sur le nom pour en savoir plus.

*Avec une pensée amicale pour Captainelili.
Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème d'amour triste
commenter cet article
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 10:51
L'écume a emporté au loin les mots qui dansent
Dans un vaisseau de verre qui flotte au gré du vent
Sur la plage esseulée lestée de mes tourments
J'attends que revienne à son port le bonheur enfui

Les vagues de mon âme, tristes hésitations
Bercent la nostalgie d'un coeur à la dérive
Le sel de ta peau est encore sur mes lèvres
Et le vent fait mémoire de ton désir ardent

* "L'écume a emporté les mots qui dansent" est une expression de Mandoue.

(Que personne ne s'inquiète, ce poème ne correspond pas à ma réalité, c'est tout le contraire).
Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème d'amour triste
commenter cet article
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 06:11
Rosée d'humanité
       qui perle à ta paupière
Rêves fleurdelisés
       et pensées altières
Lumineuse centaurée
       qui orne ta bannière
Ardente Cassiopée
       héroïne nourricière,

Des mots acidulés
       en brûlantes prières
Eternelle hypogée
       aux rimes séculières
Sentiments surannés
        des roses trémières
L'amour s'en est allée
        désoeuvrée et fière...
Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème d'amour triste
commenter cet article