Présentation

  • : Les mots offerts comme destination de voyage
  • Les mots offerts comme destination de voyage
  • : Mon blog principal est sur Hautetfort : http://c-estenecrivantqu-ondevient.hautetfort.com
  • Contact

Par ici...

Mon blog principal est sur Haut et Fort, pour y aller cliquez ici.

Rois.gif

 

 

 

24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 11:04
La complainte du professeur d'éducation civique...

L'injustice est mon dur métier
La bêtise des humains j'enseigne
Et leur incompétence et leur méchanceté 
Car l'injustice est mon métier
patrick dils juste rentrer chez moi
 
Guillaume Seznec, Patrick Dills
L'affaire Callas, l'affaire Dreyfus
Discriminations, erreurs judiciaires
L'homme est le patron et la femme sa secrétaire
Iqbal
 
La parité et l'égalité
Ne sont que rêves d'enfants bafoués
Iqbal Massih assassiné
Esclavage et travail à perpétuité
images
 
Morale et loi ne cohabitent pas
Hier, aujourd'hui, c'est le même combat 
Là-bas et ici c'est du pareil au même
Et l'éducation civique n'est qu'un blasphème
sexisme-a-lembauche
 
Aux jeunes je raconte l'injustice
Je n'ai pas de réponse à leurs "pourquoi?"
Je ne crois plus à la justice
Mais leur dire , je n'ai pas le droit
Injustice
 
L'injustice est mon dur métier
La noirceur des humains j'enseigne
Et leur prétention et leur brutalité
Car l'injustice est mon métier. 

(Ma participation au jeu d'Abeilles 50. )
Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème sombre
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 09:14
Parc-Dec-2010-002.jpg

C'est la fin de la fin du monde
La neige recouvre nos chagrins
Immeubles, béton, blancs comme des sapins
Richesse, pauvreté, unies et fécondes

Aujourd'hui le monde est sans fin
Assourdis les cris de ce monde
En un murmure, un doux refrain
La fin du monde reprendra demain

L'envie de paix partout abonde 
Les guerriers s'endorment enfin
La laideur est sur le déclin
Et l'horreur quitte ainsi la ronde

Aujourd'hui le monde est sans fin
Assourdis les cris de ce monde
En un murmure, un doux refrain
La fin du monde reprendra demain

L'enfant renaît en nous, une seconde
La foi et l'espoir en l'humain
Dans nos mains, la lampe d'Aladin
Nos remords, nos angoisses moribondes

Aujourd'hui le monde est sans fin
Assourdis les cris de ce monde
En un murmure, un doux refrain
La fin du monde reprendra demain

C'est la fin de la fin du monde
La neige fait de nos villes des écrins
Trottoirs et rues blancs comme des jardins
Bienheureux, délaissés, mêmes amours profondes

Aujourd'hui le monde est sans fin 
Assourdis les cris de ce monde
En un murmure, un doux refrain
La fin du monde reprendra demain (?)
 
Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème sombre
commenter cet article
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 00:55
Femme tu enfanteras
Dans la douleur comme il se doit
La grossesse sera ton calvaire
Kilos, vergétures et galères
Tout ton joli corps gonflera 
Dans le corps d'une autre te retrouveras
Adieu la svelte demoiselle 
De gros pieds et une demi cervelle
Les escaliers tu ne monteras
Tous les jours allongée tu resteras
Adieu la femme, la maîtresse
La volonté et la liesse
Ta mémoire jamais ne retrouveras
Ni tes petits pieds de gazelle, ni ton joli minois
Allourdie par le poids du temps
C'est le début des grands tourments
Le père de ton enfant tu perdras
Avec une belle donzelle se carapatra
Des heures, des jours de torture et de contractions
Souffrance tu endures dans l'abnégation
Sous haute surveillance médicale tu seras
Pour ne pas passer de vie à trépas
Puis te reconstruire tu devras
Par l'amour de ton enfant dans tes bras
Les couches, les biberons, les nuits sans sommeil
Faible, tu doutes mais sur lui tu veilles
Tout ton temps, toute ton énergie à ton enfant
Les mois, les années filent terriblement
Plus de repos pour toi sur cette Terre
Désormais il te faut être mère
Tu portes le monde sur tes épaules
De ton enfant tu es le roc, le Pôle
Mais n'oublie pas de l'avenir la flamme
Et bas toi pour redevenir une femme.

(Ma participation au jeu d'Abeilles 50) 

Vos commentaires...

"oui se carapatera se carapatera pas, telle est la question de toute les demoiselles qui femmes deviennent
si ce n'est pour changement de format, c'est pour changement de contrat, pour changement d'état, changement de moral, changement de rythme de vie, changement de priorités, de budget, de types de sorties (parc, pédiatre, trajet nounou, courses rallongées, bric à brac à emporter partout en plus)...
bref, les hommes n'aiment pas le changement d'habitudes... c'est plus facile de changer de jouet...à assortir aux habitudes...
hem... quoi j'ai sorti un cliché moi?
j'ai fait ça?
....
ah oui...
moralité pour toutes les femmes jeunes sans enfants... un jour vous serez moins jeunes et enceinte... pensez-y... ne convoitez pas les hommes en rupture d'habitudes... on ne fait pas aux autres ce qu'on ne veut pas se voir faire un jour...
le pire c'est qu'il y en a qui subissent avant de faire subir... alors là, c'est le pompon du tirage dans le pied...

n'empêche j'aime bien tes mots, si sourde soit la douleur qui les motive
si malheureux cliché qu'ils soient,
...qu'en ces mots les choses sont bien dites....
 "

Mamalilou

"Tout n'est pas entièrement vrai. enfanter dans la douleur, de moins en moins, et pas tous les maris se font la malle à la quarantaine....rires !!!"

Patriarch

Patriarch, je te réponds simplement et humoristiquement par ces mots pris au personnage de Rachel dans la série "Friends" (mots criés à un médecin) "Pas d'utérus, pas d'avis!".
Les accouchements sans douleur n'existent pas ou alors pour 1% des femmes, une grossesse sans problème n'existe pas et chaque année, en France, des femmes continuent à mourir en accouchant.
     
 
Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème sombre
commenter cet article
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 06:04
Pour que tu m'aimes encore
Mon âme se déhonore
Invoquant magie noire
Et pernicieux grimoires

Pour que tu m'aimes encore
Des vêpres jusqu'à l'aurore
J'accepte de m'humilier
Et de me parjurer

Pour que tu m'aimes encore
Comme un puissant centaure
Je descends aux enfers
Et je loue Lucifer

Et si cela ne suffit pas...

Pour que tu m'aimes encore
Comme Ulysse ou Hector
Je sacrifierai Troie
Son peuple et puis son roi

Pour que tu m'aimes encore
Je serai Belphegor
Je hanterai tes nuits
Et ton coeur qui s'enfuit

Pour que tu m'aimes encore
Naîtra la mandragore
Qui t'ensorcellera
Me faisant Dalila...

(Ma participation au jeu d'Abeilles 50) 
Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème sombre
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 07:45
Je te promets l'amour constant dit la vie
Et l'humain pose son coeur au creu de mains amies
Jusqu'à la fin qui brise et vous laisse meurtri

Je te promets le temps persistant dit la vie
Et l'humain, pierre à pierre, sur cet espoir bâti
Jusqu'à la fin qui use et votre âme, détruit

Je te promets la gloire qui séduit dit la vie
Et l'humain à son talent, le reste, sacrifie
Jusqu'à cet abandon quand la mort surgit

Je te promets la foi qui rassure dit la vie
Et l'humain nuit et jour invoque et psalmodie
Jusqu'au désert du croire qui étouffe les cris

Je te promets la force essentiele dit la vie
Et l'humain, en jeunesse, enfante , se reproduit
Jusqu'à la déchéance du corps et de l'esprit

Les promesses de la vie sont mensonges, idioties
Les humains qui les croient sombrent dans la folie.

(j'avais oublié de recopier les deux derniers vers!)
Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème sombre
commenter cet article
11 septembre 2009 5 11 /09 /septembre /2009 13:55

Fatiguée de me battre, cernée par les ombres, dans un monde où la lumière n'est que l'espoir de ne pas tomber plus bas.
Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème sombre
commenter cet article
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 08:45
On m'a dit cela et ceci
Les réputations au pilori

Du glauque et du croustillant
ça m'intéresse le malheur des gens

Je l'ai répété par là et par ci
On a chuchoté et on a rit

De l'horrible et du marrant
Escroqueries et zizipanpan

Du dimanche au samedi
Soupçons et méfiance sont mes amis

Courtisan et médisan
Histoire de fric et de divan

Sans preuve j'invente aussi
Plus ça fait mal, plus je jouis

Comme un politique je ments
Et j'exploite, de mon prochain, les tourments

La rumeur passe par moi et ici
Je suis fier d'être un paparazzi
Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème sombre
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 11:42

Perle de pluie
A la lisière de mon coeur
Entre l'espoir bleuté
Du coeur qui s'évapore
Et le regret violet
Du mot qu'on n'a pas dit

(Ma participation au jeu de Marc dont les photos ne sont malheureusement pas capturables)

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème sombre
commenter cet article
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 05:17

On n'est riche que de ses amies
Moi, j'ai pas l'sou dans cette catégorie
Car les miennes, le vent me les a ravi
Moi, j'ai pas l'sou dans cette catégorie

La première s'est envolée avec mon mari

La seconde aimait trop le pouvoir et le fric
Elle rêvait de réussite sociale en Amérique
La troisième n'aimait pas mes idées politiques
La quatrième ne me faisait que des critiques,
dogmatique, lunatique et ironique.

La cinquième fit un jour éclater sa  jalousie
La sixième en un clic s'est enfuie

La septième est celle dont je rêve la nuit...

On dit que l'on n'est riche que de ses amies
Moi, j'ai pas l'sou dans cette catégorie.


(A ne pas prendre au pied de la lettre même si...)

Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème sombre
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 05:10
J'ai demandé à la lune
Des complies jusqu'aux matines
Que tes mots soient ma fortune
Rhétorique très mutine

J'ai demandé à la lune
De l'aube jusqu'à la brune
Douces fragrances de mimosa
Les palais de l'Alhambra

J'ai demandé à la lune
Ta présence opportune
Les roulis des sentiments
Sensualité des amants

J'ai demandé à la lune
Un zeste d'espoir à dérober
Un arbre au creu d'une dune
Une oasis à ébaucher

J'ai demandé à la lune
Qui sait si elle me répondra?
J'ai demandé à la lune
Je me sens si seule ici bas.
Repost 0
Published by Enriqueta - dans Poème sombre
commenter cet article